“Je t’aime”, “t’es l’homme de ma vie”, “tu t’imagines toute ta vie avec moi ?”, “J’ai jamais ressenti ça, et toi?”, “Tu me trouve belle comme ça ?”… et j’en passe !

C’est fatiguant toutes ce questions sur notre couple non? Toutes ces incertitudes. 
Ne pas vraiment “savoir” si c’est le bon ou même si la personne est entièrement dévouée et sincère… 

Et si en fait c’était juste fatiguant de consacrer à toutes ces questions de l’importance et de l’énergie… au lieu de se concentrer sur l’essentiel : être soi-même et vivre les moments présents à fond.

Cet article c’est un peu une rétrospective de ce que j’ai moi-même expérimenté dans mon quotidien de couple entrepreneur / voyage depuis plus d’un an. 

C’est aussi un warning sur la force des réseaux sociaux, tant sur sa propre estime de soi que sur le fameux “couple goal” qu’on peut renvoyer, ou pas, aux yeux des autres.

Je n’ai absolument pas vocation à donner des leçons mais mes propres leçons peuvent toujours servir à d’autres personnes alors…peut-être que cela te servira à toi.

Auto-leçon 1 : ne jamais s’oublier socialement

Je l’avoue. J’ai eu cette tendance à me mettre dans un cocon et je sais que je suis loin d’être la seule.

On se sent bien et on aime tellement l’autre qu’on veut passer tout son temps avec! Oui mais… si cela est couplé à une baisse de ses autres activités sociales, la ça devient un problème.

Avoir des conversations, moments de fun ou de chill avec d’autre personnes que sa moitié est PRI MOR DIAL.
Même si on se le dit dans sa tête, on a parfois la flemme de le mettre en pratique. Ben oui, ça peut être comfy d’être à 2 dans sa bulle!

J’ai personnellement même eu une tendance à  oublier que j’aimais rencontrer de nouvelles personnes et passer du temps avec elles. 
J’avais aussi peur de “louper des moments” avec mon chéri en dédiant ces moments de temps libre à d’autres personnes que lui.

Sauf que ce mode de pensée n’est pas sain. 
Au contraire. Il est même toxique et entraine des choix en fonction de l’autre, plutôt que de choix en fonction de soi.

Et il ne faut jamais oublier que malgré tout… le plus important c’est soi ! 

Je m’écrasais pour tout et n’importe quoi et rentrais dans une routine que moi-même je ne maîtrisais plus du tout.
J’avais même peur de perdre la personne que j’aimais si je faisais ce que je voulais et que je consacrais du temps à autre chose que le “Nous”. 

Il m’a fallu du temps pour m’en rendre compte mais aujourd’hui j’ai retenu la leçon. Je vis des moments entre couple, amis, entre amis en couple haha ; enfin LA BASE quoi !  

friends


Auto-leçon 2 : Maîtriser les réseaux sociaux (surtout Instagram) et leur impact 

Bon alors ce topic pourrait être un article à lui seul ! 

Je vais le traiter tout de même car c’est un aspect qui a été, et qui est d’ailleurs toujours, conflictuel. 

Je pense qu’il y a deux effets pervers d’Instagram qui peuvent se répercuter sur un couple 

  • la comparaison de soi et de son couple
  • l’image renvoyée auprès des gens

La comparaison

Alors la comparaison, comment dire… Ca a été un énorme souci dont je me détache peu à peu mais dieu que c’est dur je l’avoue.  

Sur Insta notamment, il y a tellement d’informations à la minute que le répit est presque inexistant.
Et viens que je te montre cette bombe atomique par ci. Ce boule parfait par là. Ce couple qui fait rêver avec leur infinity pool ou leur pique nique au milieu du désert. 

Je m’y suis perdue et honnêtement, cela avait un impact sur ma santé mentale.
Cela passait par la dévalorisation de mon corps voire même de mon physique tout entier en fait. 

Je comparais aussi mon couple. 
Non pas moi même en mode “waaaa je veux être comme eux”. Plutôt en me disant que je n’étais pas assez bien. Que mon copain devait rêver des ces filles/relations sur les réseaux sociaux. 

Ces couples renvoient une image parfaite avec une vie incroyable… Ils ont l’air (en apparence) d’être en totale symbiose. Je me disais que c’était ce dont mon propre copain avait envie…sans le vivre avec moi. 

L’image renvoyée

Je parle de celle qu’on renvoit aux autres avec nos posts ou encore nos stories. 

J’y accordais beaucoup d’importance car justement, ça mettait un petit côté “dream” à notre vie de couple… essayer de partager son couple aux yeux des réseaux sociaux pour s’auto-persuader qu’on est “solide”

Sauf que la vérité… C’est que ça n’allait pas bien. Je commence à peine à être réellement moi-même et à l’aise dans ma relation.

Quand je parlais de mes soucis de couple à mes amies proches, j’avais souvent la même réponse.
“Waaa mais on dirait pas, tout à l’air d’être tellement parfait sur Instagram”. 

Oui mais c’est bien là le souci ! Instagram n’est pas la réalité. 

Je partageais ces posts et story en me disant que cela renforçait mon couple dans la vraie vie.. 
Ben oui logique, si je m’affiche, que mon mec m’affiche, ça veut dire que tout va bien… ben NON.

J’aimerais dire une chose : fuck that ! 

Quand j’ai pris le recul de me demander si ces problèmes de comparaison étaient des vrais problèmes à ma vie… Ben honnêtement pas du tout ! 

Ce sont des barrières et un mal être qu’on s’auto créée avec des informations nocives pour notre moral. 

La réponse pour ma part a été drastique. J’ai arrêté de regarder du contenu qui ne me faisait pas du bien ou qui était négatif pour mon moral. 

On a déjà assez de souci comme ça dans la vraie vie…
Alors si en plus on s’encombre de 1000 informations de corps parfaits (qui ne le sont d’ailleurs pas car c’est retouché bande de mytho) ou de couples qui fakent leur vie ( alors qu’il ont des moments de mierda comme tout le monde)… Et ben on est pas sorti de l’auberge moi je vous le dit. 

Du coup maintenant tu unfollow ce qui ne te fait pas du bien, tu suis des meufs drôles et authentiques et tu enjoy ta vie, la vraie <3. 

Sur le partage de mon couple sur Insta, je fais maintenant entièrement la différence entre ce que je vis, et ce que je partage.

Ce n’est pas de un post sur mon chéri qui va nous “secure” ni mettre du ciment dans notre couple.
Le ciment ce sont les moments vécus, l’écoute et le respect.
BIIM drop the mic. 

Drop the mic


Auto-leçon 3 : Connaître sa valeur, s’occuper de soi ET du couple

On a vu dans mes leçons 1 et 2 que j’avais tendance à m’enfermer et me comparer en mal… Ce qui a conduit à la fameuse dévalorisation. 

Attention je parle pas de la petite dévalorisation passagère, je parle d’une dévalorisation bien fat qui te colle constamment.  

J’avais l’impression que ce que je faisais c’était de la merde. Que mon moi était naze et que de toute façon tout le monde n’en avait rien à faire de ma vie ou de ce que je pouvais faire. 

J’avais de plus en plus de mal à m’épanouir. Je voyais peu de personne pour juste passer de bons moments. Je ne voyais aussi plus trop ma famille. 

J’avais perdu ma rage, ma petite flemme. 

Conséquence logique : ton couple va encore plus mal héhé.
Et les remarques t’affectent encore plus donc tu vas encore moins bien.. et ton couple va encore plus mal héhé.

Bon j’aurais pu continuer comme ça longtemps mais fort heureusement j’ai “dézoomé”. 

Ce dézoomage a été de parler à mes amis proches de mon mal être et de mes doutes sur ma personne et ce que je faisais. J’ai reçu un max de love d’un coup.

Une petite remise en place de mes idées et de la valeur que je devais m’accorder était nécessaire :

  • Oui j’ai eu du courage de me lancer et je peux être fière de moi. 
  • Oui je suis belle malgré mes imperfections 
  • Oui même si je ne suis pas parfaite je suis une belle personne, et en plus personne n’est parfait d’abord
  • Oui j’ai des hauts et des bas et c’est normal
  • Il se peut que je blesse des personnes, ce n’est pas pour autant que je suis une mauvaise personne moi-même
  • Oui je peux me tromper, cela fait partie de la vie
  • Oui j’ai le droit d’être indulgente envers moi-même


Et cela est le cas pour chacune d’entre nous ! 

Je retrouvais confiance en qui j’étais.
J’ai appris à me re aimer et à accepter mon moi, avec ses forces et ses faiblesses, tout en indulgence.
J’ai introduis à nouveau du temps pour moi et moi seule (ce petit article est sympa sur ce sujet).

Une fois tout cela intégré, je retrouvais ma valeur de femme et surtout … Je savais ce que je pouvais accepter ou non. De la part des personnes qui m’entourent comme de mon propre chéri. 

Et la réponse est simple… je n’accepte que ce qui me fait du bien et m’élève. 

Et si la personne avec qui je suis ne m’aime pas comme je suis, alors c’est tout simplement que ce n’est pas la bonne. 

Les éléments destructeurs n’ont plus place dans mon quotidien… Déso. 
Ce qui nous amène à ma dernière auto-leçon… la number 4 !

Je connais ma valeur


Auto-leçon 4 : Take it easy… se faire confiance et pratiquer le positivisme! 

On mérite toutes et tous de n’avoir que des personnes qui nous veulent du bien et nous élèvent au quotidien.

Et je vais du coup aller plus loin dans ma pensée. On est toutes et tous en mesure de choisir d’avoir accès ou non à une dose plus élevée de bonheur.
Nos amis, nos amours, nos expériences sont des choix que nous faisons en toute autonomie. On est responsable du bien qu’il y a dans notre vie. 

Je ne dis pas que les choix et l’accès à ce que l’on désire est simple. Loin de la.
En revanche c’est contrôlable et ça c’est la bonne nouvelle.

La peur, le doute, la considération trop élevée de ce que les gens pensent et le codes sociaux sont des éléments qui freinent nos désirs personnels. 

Je travaille chaque jour à les mettre de côté et à juste vivre comme je le veux. 
C’est depuis que je met ces éléments bloquants de côté que j’accède à ce qui me procure du plaisir, de la joie, de la plénitude. 

  • Je fais confiance à l’avenir  et n’en déplaise à certains, je fais confiance à mes choix. 
  • Je profite de moments qui me plaisent et d’activités que j’aime.
  • Je prends soin de mon corps et m’entoure de personnes de qualité et positives. 

J’essaie au maximum de ne pas m’inventer de problèmes inutiles en interprétant ou anticipant des réactions. Prenons les problèmes quand ils sont là pour de vrai, c’est déjà suffisant 😆!

Et tout ça se répercute forcément sur ma relation. 

  • Ne pas avoir peur de parler de tous les sujets, bien TOUS les sujets
  • Na pas non plus avoir peur d’exprimer ses opinions et envies
  • Oser dire non
  • Assumer ses choix et envies

Et si en face ça ne convient pas… rappelons-nous la Leçon 3, toujours. 


Un petit mot pour la fin

Seule deux personnes personnellement accomplies et sûres de qui elles sont et ce qu’elles veulent peuvent s’épanouir ensemble.

Le chemin est long mais je me concentre donc à actionner au quotidien : 

  • L’amour de soi
  • La confiance en la personne que je suis 
  • L’indulgence envers moi-même 
  • La recherche de la paix aussi bien intérieure que dans mes relations sociales

Chaque jour est un cadeau et ajoute son petit lot d’émotions, de savoir et de gratitude. 

J’espère que ce petit retour d’expérience vous aura intéressé et même pourquoi pas aidé ! 

Je suis toujours hyper disponible pour parler de plein de sujets donc n’hésitez pas si vous avez des questions.

Je renvoie aussi sur cet article qui énonce comment j’ai sauté le pas pour lancer la marque !
Quitte à se faire confiance, autant changer de vie nan 😉?

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

2017 © The Voux Magazine. All rights reserved.